Ecologirl

Je ne suis pas une écologiste.

Récemment, l’une de mes proches me présentant à une dame d’un certain âge a dit « Camille est une écologiste ». J’ai senti son regard étonné, surpris et bienveillant à la fois.
Pourtant j’ai tiqué.

Que pouvait signifier ce mot pour cette dame ?
M’imaginait-elle envahissant une centrale nucléaire pour protester sur ses failles de sécurité ?
Me voyait-elle accrochée à un arbre pendant des jours ? Squattant la ZAD de Notre-Dame des Landes ?

Quelques jours plus tard j’ai pensé à regarder ce que signifie « écologiste » dans le dico et j’ai compris ce qui me gêne dans cette étiquette.

Ecologiste (définition du Larousse) : défenseur de la nature et de l'environnement.

Alors oui, bien évidemment, en m’appelant Ecologirl et en travaillant pour la Maison écocitoyenne, je suis férocement sensible à l’écologie.

Mais je ne suis pas une écologiste.

Je ne défend pas la nature, j’en fais partie.

Je ne suis pas une écologiste, je suis une femme émerveillée par la beauté du monde, la puissance de l'entraide, de l'intelligence collective au service de causes qui dépassent les individus.

Je ne suis pas une écologiste, je suis une citoyenne qui a pris conscience du pouvoir qu’elle détient. Par chacune de mes actions, par les choix que je fais pour consommer, manger, me chauffer, me déplacer… En m'informant, en échangeant, en partageant... je peux changer les choses.

Je ne suis pas une écologiste, je suis une mère qui ne peut se résoudre à laisser à ses enfants une planète en mauvais état sans rien faire.

Je ne suis pas une écologiste, je suis un colibri. Comme dans la légende, je fais ma part.

Je ne suis pas écologiste. Je suis une militante du bon sens. Le jour où chacun aura pris conscience qu’il faut remettre le bon sens au cœur de nos actes, je serai plus tranquille. Et si via ce blog ou les événements que j’organise je peux aider à ce réveil des consciences, tant mieux. Quoi qu’il en soit, je continuerai. Je fais ma part et mes enfants et petits-enfants ne pourront pas me reprocher d’être restée les bras croisés à regarder le monde s’étioler.

Je nous souhaite à tous une année de petits pas vers plus de bon sens.

Photo by Dương Hữu on Unsplash

Je ne suis pas une écologiste.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
J'avoue ressentir la même chose, je pensai être la seule! En plus dans ma région une "écologiste" ça a souvent mauvaise réputation, un peu comme si je passai mon temps à juger les autres et les harceler à mieux faire alors que je vie juste mon truc dans mon coin en le partageant si on me questionne... Je n'aime pas trop le mot "écologiste". Je préfère penser que je suis une citoyenne responsable et éclairée :)
Répondre
M
Tu dis que tu n'es pas écologiste parce que tu ne defends pas la Nature, tu en fais partie.
Imagine qu'on veuille t'arracher un doigt, ne te défendras-tu pas ?
Et, puisque tu fais partie du Tout, si on arrache un arbre, ne te défendras-tu pas ?
Répondre
(
c'est le problème avec les étiquettes... C'est pour ça que moi je dis que suis zécolo. Ca englobe tout, les gens comprennent, mais en même temps je trouve que le "z" enlève le côté moralisateur ... En tout cas c'est un très bel article ! Merci :-)
Répondre
I
Je comprends ! Mais après y'a un sens historique et politique au mot écologiste, donc quand on remplit une partie des critères c'est vrai que notre entourage fait vite le lien. Cela dit l'étiquette n'est pas toujours commode et je m'en suis détachée aussi
Répondre
E
Je trouve ton article très juste.
"Ecologiste" comporte une connotation militante presque extrême de nos jours.
Et pourtant, les colibris et autres éco-citoyens ne sont pas dans l'extrême je crois, mais dans le bon sens, comme tu le dis.
Répondre